AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ligue 1 | Aulas : "C'est détestable"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.King James.
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 22230
Age : 24
Team(s) Préféré(s) : Cavs, Tonio
Joueur(s) préféré(s) : The King James Only
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Ligue 1 | Aulas : "C'est détestable"   19.02.07 11:17

Après la victoire à Lille, Jean-Michel Aulas aborde avec ambition le déplacement à Rome, en Ligue des Champions mercredi. Mais il estime que Lyon est pénalisé par le calendrier qui l’obligera à affronter Saint-Etienne deux jours avant le match retour. Toutefois, pour le président, l’OL sera prêt.




JEAN-MICHEL AULAS, la victoire à Lille (1-2) arrive au meilleur moment pour l'OlympiqueLyonnais...
J-M. A. : C'est intéressant sur le plan arithmétique. On a été efficaces à défaut d'avoir très bien joué et d'avoir mis en difficulté le LOSC, qui a livré une grande partie. On revient avec trois points de plus. Si les écarts en restaient là à 13 journées de la fin, ça pourrait signifier que l'on est effectivement sur la bonne voie. Mais on a vu qu'un match ne tenait à rien. (Vendredi) soir, même le directeur sportif de la Roma est parti alors que l'on été menés 1-0. Donc il faut être très humble et savoir apprécier tout en sachant que tout n'a pas été parfait.

Vous êtes-vous fixé l'objectif de terrasser tous vos concurrents directs cette saison ?
J-M. A. : Cette année, on a gagné à Lille, à Lens, à Marseille donc on réalise un bon parcours contre les équipes bien classées. Il restera Saint-Etienne, même si on nous inflige ce match deux jours avant la Roma, et le match à Paris qui font partie de nos objectifs. Il y aura aussi le match à Monaco pour terminer. Mais, pour le moment, nos résultats à l'extérieur face aux équipes réputées les plus fortes ont été formidables parce qu'on a un groupe formidable. On a des joueurs de qualités mais qui ont surtout un moral, un mental et une intelligence au-dessus de la moyenne.

Place désormais à la Ligue des Champions et au déplacement chez l'AS Rome...
J-M. A. : On s'est préparés comme des fous pour que ce match soit en quelque sorte la revanche de la défaite face au Milan AC (l'an passé en quart de finale, ndlr). Même si la Roma n'est pas le Milan AC, ce sont des Italiens. J'étais également présent lors de la finale de la Coupe du monde face à l'Italie donc ça fait quelques souvenirs à effacer. Je suis persuadé que les joueurs vont tout faire pour réussir un grand match et passer devant avant le match retour. Mais la Ligue, en nous faisant jouer le match face à Saint-Etienne deux jours avant le match retour face à l'AS Rome, nous met dans une situation incroyablement compliquée et inéquitable.

Comment réagissez-vous à la décision de la LFP de maintenir ce derby face à Saint-Etienne au 3 mars ?
J-M. A. : J'en ai parlé avec le président (de Lille) Michel Seydoux. Quand on n'est pas capable de privilégier ses champions, c'est grave. On cède à l'objectif de linéariser les choses. Je suis abattu par ce genre de décision, d'autant que ça fait trois ou quatre fois qu'on nous fait le coup.

Vous vous sentez pénalisé ?
J-M. A. : Ce qui est dramatique en ce moment, c'est que l'on donne la priorité aux gens qui râlent, qui sont faibles ou qui n'investissent pas au lieu de privilégier les leaders, comme Lille et Lyon, qui essaient de faire briller les couleurs de la France. C'est détestable comme mentalité. Après on ira encore dire que l'OL est avantagé alors que depuis notre premier match de la saison le calendrier nous est défavorable. Dès le Trophée des Champions face au PSG, on était privé d'une dizaine d'internationaux qui étaient encore en congés après le Mondial. C'est affligeant pour le football français !

Pourtant, vous déclariez la semaine dernière ne pas avoir de craintes au sujet du déplacement à Rome. La victoire à Lille a dû vous conforter ?
J-M. A. : Je sais que c'est une équipe redoutable qui est sur une spirale ascendante donc ce sera très compliqué. Mais je sais aussi que tout a été fait pour atteindre notre objectif. On s'est préparés de manière conséquente. Gérard (Houllier) a fait les bons choix. Il a insisté pour avoir un certain nombre de joueurs au mercato et on a vu face à Lille qu'on aurait été en grande difficulté avec nos blessés si on n'avait pas fait venir Fabio Santos. L'arrivée de Milan Baros est aussi une opportunité complémentaire qui nous permet de jouer avec plusieurs attaquants. La bonne nouvelle, c'est de voir que, lorsque l'on joue à trois ou quatre attaquants et que l'on retrouve le jeu de l'Olympique Lyonnais, on peut mettre en danger n'importe quelle équipe.

Lyon a connu un mois de janvier difficile. Comment expliquez-vous que vos joueurs n'aient jamais douté ?
J-M. A. : On a des joueurs de qualité. Individuellement et collectivement, ils savent qu'à chaque fois qu'ils vont se surpasser, c'est le collectif qui va en profiter. Et puis on leur a fait confiance. On n'a jamais mis en doute leurs éventuelles faiblesses. On a essayé de resituer ça dans un cadre normal. Quand on vient du très, très niveau, ce qu'on a fait durant toute la première partie du championnat, ça apparaît d'autant plus difficile lorsqu'il y a une baisse de régime. On a eu l'intelligence de ne pas le relever. Au contraire, on les a encouragés et montré les points positifs. On a traité par le positif ce qui avait pu être négatif.

Selon Gérard Houllier, ce match arrive toutefois un peu trop tôt. Il estime que l'OL n'est pas tout à fait prêt.
J-M. A. : Il nous reste quand même quelques jours pour finaliser tout ça. Et, encore une fois, on a la chance d'avoir un staff de grande qualité autour de Gérard (Houllier) avec un Robert Duverne passé maître dans l'art de préparer les joueurs sur le plan physique. De la même manière qu'il avait dit que l'équipe de France serait prête pour la Coupe du monde, on peut lui faire confiance. Moi je sais que les joueurs seront au point et que le collectif sera au point.

La magie de la Ligue des Champions peut-elle vous donner des ailes à Rome ?
J-M. A. : La magie de l'ambition aussi. Vous savez, on a constitué un groupe et des structures pour aller le plus haut possible. On ne va pas s'arrêter sur un certains nombres de difficultés. On a suffisamment peiné dans le passé pour faire en sorte aujourd'hui d'investir et de tirer les retours de l'investissement que l'on a faits. La Ligue des Champions est indispensable. C'est plus qu'une magie, c'est une nécessité. Tout a été fait pour la gagner un jour. Je ne sais pas si ce sera cette année mais on est parti dans une course qui nous amènera un jour à la gagner et on va tout faire pour progresser encore cette année.

Mercredi, ce sera donc le match à ne pas rater ?
J-M. A. : Oui, oui. Je ne le dis jamais par rapport aux autres compétitions mais, après la victoire contre Lille, c'est devenu le match le plus important de l'année.



Eurosport.fr

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ligue 1 | Aulas : "C'est détestable"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien de Yohann DINIZ "magazine équipe MAG"
» méssage "injéction à controler"
» Vidéo "Jura, ma vraie nature"
» "Poissons nageurs : les jerkbaits..."
» La pêche au pain: une des "pêches à papa"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NBA Family :: Communauté :: Autres sports :: Football-
Sauter vers: